«

»

sept 06

Imprimer ceci Article

Important

Vous êtes sur le site personnel du pasteur Ph. Auzenet.

visTavie

 

 

 

Ce site tend à fuir le légalisme, les masques religieux, le formatage évangélico-correct, qui fait que l’Eglise « Corps de Christ » (toutes dénominations confondues) est tombée -souvent sans le vouloir- dans le traditionnel et la pensée unique.

L’Église et les chrétiens doivent s’incarner davantage, au quotidien, dans la société, dans la cité, dans les quartiers. Ce n’est pas en nous terrant dans nos assemblées, nos églises, comme dans des bunkers, que nous pourrons transformer le monde à cause de nos « Alleluia » et  « Tout va bien » ! Bien sûr, certaines églises l’ont déjà compris et l’appliquent hautement… mais elles représentent une minorité. Nous devons davantage nous incarner, et être présents dans la plupart des événements de notre cité, de notre pays, sans devenir fatalistes. Jésus est la tête, nous sommes le corps. La tête ne peut pas faire grand chose sans le corps…

Tout va mal ! Notre pays sombre. D’aucuns diront : Dieu s’en occupe, cela devait arriver, c’est la fin, ne disons rien, ne faisons rien, prions. Si ta fille est violée sur le pas de ta porte, tu ne diras rien, tu ne feras que prier en regardant ? Si tes enfants ou petits-enfants ne savent plus qui ils sont, homme ou femme, sexe neutre, tu ne diras rien ?

Une grande réforme s’impose dans l’Église. Elle se doit d’être d’avant-garde.

En premier lieu, nous les pasteurs ou prêtres, avons besoin de guérison intérieure, en jetant nos masques religieux, en redevenant simples, abordables, humains, incarnés. Nous devons laisser transparaître nos qualités et nos défauts, demander la prière au peuple de Dieu, et nous humilier pour la caste que nous formons, la caste des « plus-que-parfaits », des « spécialistes de Dieu ». Et cette guérison intérieure des pasteurs entraînera la guérison du peuple de Dieu tout entier.

Cessons de nous cacher dans le déni, la peur, brisons nos fausses sécurités et osons être nous-mêmes devant ce monde en abandonnant nos charabias tristement incompréhensibles. Que l’Eglise devienne un peu « déjantée »… sorte dans les rues et se laisse regarder en prenant des risques et en s’exprimant sur les problèmes réels des populations !  Il s’agit d’être sur le terrain et non perpétuellement absents en étant liés par la peur. Que nos Églises deviennent davantage des instruments d’amour et de miséricorde, pour provoquer l’enracinement du peuple dans la Parole de Dieu !

SOYONS SUR LE TERRAIN ET ENGAGES PARTOUT OU NOUS LE POURRONS !

Cela nécessite une « révolution spirituelle »… Puisse ce site y participer comme une petite goutte d’eau dans l’océan…

Philippe Auzenet

Lien Permanent pour cet article : http://philippe-auzenet.com/nouveau-site/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

83 − 79 =

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>